marraine ou ogresse  
     
 

Saigneurs, mes cieux, mes yeux…

e trio Saigneurs, mes cieux, mes yeux est une installation composée de bustes d’hommes plantés dans leur masculinité.
L’inquiétude cachée derrière les séductions et l’écho à peine ironique de la statuaire antique ont fondé ce travail.
En parallèle s’est confirmé un questionnement récurrent du rapport que j’entretenais à la masculinité.
Comment regarder les hommes ? Comment faire avec et au delà des exigences et des codes sexuels ?
Comment s’inscrit le regard dans le corps de la sculpture ?