Les fils de… 
installation de têtes d’enfants - terre, bois, galets, tissus.
du 16 au 29 septembre 2006
CHU de Rouen -
cours d'honneur et jardin.

 
 
Le vingt cinq juin de l’an 1820, à neuf heures et quart du soir, a été trouvé exposé, à la porte de l’hospice général de Rouen, un Enfant du sexe masculin âgé d’environ huit jours, lequel s’est trouvé revêtu des effets ci-après ;
Un bandeau, un bonnet de coton tissé, un serre-tête de mousseline, une cornette garnie de dentelles.
Il a été remis au portier par une femme un billet plié en deux.
Cet enfant a été nommé au dit hospice Cory Eugene, et il lui a été donné un collier portant n° 384.
 

A l’entrée de l’ hôpital de Rouen, pris dans un mur, un ancien tour d’abandon est mis sous verre. Au dessus une plaque de marbre indique qu’au 18ème siècle, 900 enfants ont été déposés là puis recueillis par des sœurs qui s’occupaient de l’hospice et de l’orphelinat.
Dans un hall de l’administration de l’hôpital,  des registres de ces abandons sont exposés derrière des vitrines. Sur chaque page de ces livres, à la plume et à l’encre noire est décrit un nouveau né. La date de son abandon, la description détaillée de ses vêtements ainsi que son nom, attribués par les religieuses, sont consignés. Au bas de chacune de ces page est fixé un petit bout de dentelle, de mousseline, de coton brodé, fragile vestige d’un habit maternel, trace infime d’une filiation perdue.